la prévention des déchets

Afin de répondre aux enjeux environnementaux et économiques que représente la réduction des déchets, le Grenelle Environnement a fixé deux objectifs chiffrés : réduire notre production d’ordures ménagères et assimilées de 7% et diminuer de 15 % les déchets destinés à l’enfouissement ou l’incinération.

Pour répondre à ces objectifs, le SITCOM Côte sud des Landes s’est engagé en 2011 dans un programme local de prévention de déchets subventionné par l’ADEME.

Pourquoi réduire la quantité de nos déchets ?


Depuis plusieurs années, nous avons appris à trier nos déchets, à utiliser les points tri pour les emballages, et les déchetteries pour les déchets encombrants, dangereux ou de jardin. Mais il reste toujours des déchets qu’il faut brûler ou stocker. Le coût de la collecte, de l’incinération et du stockage est lourd et augmentera tant que les volumes de déchets augmenteront, et ce, malgré le tri. Il est donc nécessaire de réduire la quantité de nos déchets afin de limiter l’incinération et le stockage et maîtriser les coûts liés à la gestion des déchets. Réduire la quantité de déchets représente également une importante source d’économie de matières premières.

Cette réduction ne peut se faire qu’à la source, avant que le déchet n’intègre les circuits de collecte.

En effet, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.
 

Le programme local de prévention pour la réduction des déchets du SITCOM côte sud des Landes (2011-2016)


Les actions du SITCOM Côte sud des Landes :
  

Développer la gestion des déchets alimentaires, réduire les déchets de l’activité touristique, réduire les déchets du milieu scolaire, réduire les déchets des manifestations, développer la collecte des textiles sur le territoire, développer le réemploi et la réparation, sensibiliser la population à la prévention déchets, agir en interne, partager et échanger les bonnes pratiques entre adhérents, poursuivre le Non à la pub, réduire la toxicité de la poubelle et sensibiliser les professionnels à la prévention déchets.

D’autres collectivités du département, compétentes en matière de déchets, sont aussi inscrites dans un programme de prévention, comme le SITCOM Côte sud des Landes.
Le Conseil Départemental des Landes est lui-même inscrit dans un plan de prévention des déchets. Ses missions sont d’animer le réseau des animateurs de programme existant sur son territoire et de mettre en place des actions exemplaires au sein de sa propre collectivité. 

Les actions phares du SITCOM



Développer la gestion des déchets alimentaires

 Chaque français jette par an 79 kg de déchets alimentaires :
• 20 kg de gaspillage alimentaire, dont 7 kg de déchets encore emballés
• 59 kg de restes de repas et d'épluchures qui peuvent être traités à la maison.

Restes de repas à la poubelle, surconsommation, mauvaise gestion des dates limites de consommation, ... font plus ou moins partie de notre quotidien. Ces gestes participent, même sans qu'on s'en aperçoive, au gaspillage alimentaire.

Nous pouvons tous agir pour réduire nos déchets alimentaires et faire des économies car c'est environ 400 € qui partent à la poubelle.

Comment réduire nos déchets ?
Retrouvez des astuces simples pour mieux consommer, mieux conserver ses aliments, mieux gérer ses repas et mieux gérer sa production dans le guide des déchets alimentaires.

>> Télécharger le guide des déchets alimentaires  (3.9 Mo) pdf

 Ecoutez le spot radio sur la gaspillage alimentaire (1.0 Mo)

 Ecoutez le spot sur le compostage des déchets de cuisine (1.0 Mo)


Développer la collecte des textiles sur le territoire 

Qu'ils soient usés, démodés ou troués, tous les textiles, linges et chaussures peuvent être réutilisés ou recyclés ! Il suffit pour cela de les déposer dans une borne adaptée ou de les donner à une association.

On peut trier les vêtements et sous-vêtements, le linge de maison (draps, serviettes, ...) et les chaussures, mais quelques consignes sont à respecter :

› être propres et secs
› être déposés dans les bornes en sacs fermés (50 litres maximum)
› pour les chaussures, être attachées par paire

 >> Où trouver une borne ?
• En déchetterie
• Sur www.sitcom40.fr dans la rubrique "services dans votre commune"



 Ecoutez le spot radio sur les textiles (1009 Ko)

Réduire la toxicité de la poubelle 

Une bombe aérosol, un pot de peinture, de l'eau de javel, ... ces produits que l'on utilise au quotidien sont partout dans la maison. Contenant des substances toxiques ou dangereuses, leur stockage ou leur traitement doit faire l'objet de précautions particulières sans quoi ils peuvent avoir un impact négatif pour l'environnement et/ou la santé.
Les déchets toxiques doivent donc être déposés en déchetterie !

Comment les reconnaître ? 
Ils portent un ou des pictogramme(s) de danger





 Ecoutez le spot radio sur la toxicité (998 Ko)

Des alternatives aux produits dangereux 

Les produits d'entretien de la maison, de bricolage ou de jardinage qui semblent inoffensifs, en apparence, contiennent des substances dangereuses qui présentent des risques significatifs pour la santé et/ou l'environnement. Pourtant, il existe des alternatives :
Pour l'entretien de la maison : fabriquer soi-même ses produits d'entretien à base de vinaigre blanc, de savon noir, de bicarbonate de soude, ... ou utiliser des produits écolabellisés
• Aux pesticides : remplacer le désherbage chimique par un arrachage manuel par exemple, lutter contre les maladies en réalisant des décoctions de plantes ou créer des abris aux prédateurs naturels pour lutter contre les ravageurs, ...
• Aux produits de bricolage : privilégier les peintures acryliques et minérales ou les produits portant un logo environnement.

Si vous utilisez quand même des produits dangereux, prenez toutes les précautions d'utilisation !


Comment se débarrasser des produits dangereux? 
Un seul endroit : LA DÉCHETTERIE

 Ecoutez le spot radio sur les alternatives aux produits dangereux (1010 Ko)

Plus d'infos
• Télécharger le guide de l'ADEME : "les produits et déchets dangereux"

Poursuivre le Non à la pub

Chaque foyer landais reçoit 43 kg par an de publicités et de journaux gratuits.
Certaines personnes ne lisent pas la publicité et ce papier va donc directement  au conteneur papier.

Comment éviter de recevoir la publicité si on ne la lit pas ?
En apposant un autocollant « non à la pub » sur sa boîte aux lettres.

Cet autocollant permet toutefois de recevoir le bulletin municipal ou tout autre information des collectivités.

Développer le réemploi et la réparation

Qu’il s’agisse de vêtements, de linge de maison, de chaussures, mais également de vélos, de vaisselle, de livres, de meubles, d’électroménager ou bien d’autres encore, donner une seconde vie à un objet, quand on en a plus l’utilité, est facile et nécessaire. C’est dans une démarche de réduction des déchets, permettant de limiter l’incinération ou l’enfouissement, qu’il est important de faire le bon choix.

Quelles alternatives à la poubelle ?
En fonction de l’âge ou de son état, on peut vendre ou donner ses objets dont on a plus l’usage. Par la bais de site internet, de vide-greniers ou de brocantes, il est facile aujourd’hui de vendre ou même de troquer ses objets. Vous pouvez faire le choix de donner vos objets à des tiers ou des associations afin qu’ils soient réutilisés.

Pour cela, 5 déchetteries du SITCOM Côte sud des Landes sont équipées d’un conteneur pour collecter les dons aux associations des objets en bon état.

>> Quelles sont les déchetteries équipées d'un conteneur pour le don :
• Déchetteries de Bénesse-Maremne, Soorts-Hossegor et Tarnos pour l’association Emmaüs,
• Déchetteries de Saint-Vincent-de-Tyrosse et Soustons pour l’association Voisinage.

 Ecoutez, le spot radio sur le don et le réemploi (985 Ko)

Plus d'infos
• EMMAÜS FRANCE
www.emmaus-france.org

• ASSOCIATION VOISINAGE 
www.association-voisinage.fr

Extranet